Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Selon nos estimations : plus d’un contrat sur 5 d’assurances prévoient une indemnisation en cas de pandémie ! Un doute ?

Aurélie Abadie | 31/08/2017 à 17h00

« la pandémie nécessite une couverture spécifique qui ne peut être prise en charge par un traité de réassurance catastrophe classique. Elle est encore peu couverte en France : seuls 23 % des portefeuilles de prévoyance sont réassurés contre ce risque, selon les estimations du courtier Aon Benfield. Mais, depuis l’entrée en ­vigueur de la directive européenne Solvabilité 2 en 2016, la demande pour des traités de réassurance spécifiques est croissante. « Jusqu’ici, les assureurs connaissaient l’existence de ce risque mais ils semblaient prêts à composer avec. L’entrée en ­vigueur de Solvabilité 2 les a ­obligés, notamment au travers de l’Orsa, à passer en revue tous les chocs et aléas possibles au bilan. Cela explique la forte demande récente pour ces couvertures. Les assureurs testent le marché dans un premier temps, avec des ­garanties stop loss ou des protections aggregate », explique Patrick Duplan, délégué général de l’Apref (Association des ­professionnels de la réassurance en France). »

Leave a comment

SAUVEZNOUS© 2020. TOUS DROITS RESERVES